Blog (Single Entry)

Tableau tissé : Clair obscur

13avr
  • Tableau tissé : Clair obscur

Clair Obscur

C’est au début de la renaissance que l’art pictural mènera à son apogée, l’utilisation du clair obscur. Les confrontations de clarté intense et de pénombre, dessinent les contours des sujets, leurs donnant un aspect irréelle, comme hors du temps. Le clair obscur appuie la notion de mystère qui entoure la vie. Il sera poussé jusqu’au « ténébrisme » par Le Caravage.

Georges De la Tour  jouera sur une palette de sensations beaucoup plus large que son prédécesseur, qui utilisera cette atmosphère pour décrire des scènes troubles. Dans « Le tricheur à l’as de carreau » , elle ajoute une tension dramatique à la scènes ou se joue la duplicité. Comme elle soutient également la notion de mystère qu’entourent certains thèmes de la vie, telle la naissance dans : « le nouveau né ».

Les sujets végétaux sont couramment traités en tapisserie. Des « mille fleurs » du moyen âge, aux grandes pièces décoratives des XVII et XVIII ème siècles, en passant par les tapisseries d’Audenarde, nommées « feuille de choux » en raison de l’opulence de leurs feuillages, la place des végétaux est presque constante dans les décors tissés. Qu’ils agrémentent l’arrière plan d’une scène mythologique ou guerrière, ou forment le sujet principal du tableau, leurs présences va bien au delà de l’intention esthétique.

 La végétation symbolise dans toutes les cultures, l’unité fondamentale de la vie et, tout naturellement, celui du développement des possibilités détenues dans la graine, à partir de la matière indifférenciée que représente la terre. Par analogie aux mythes de la naissance de l’homme, pétrit d’un peu de terre, sa teinte verte est dite couleur humaine.

Format 81 cm x 60 cm

chaîne coton/trame laine

2600 euros

Les commentaires sont actuellement fermés.